24 pirates somaliens condamnés à 7 ans de prison au Kenya (MAJ)

(BRUXELLES2) 24 pirates somaliens qui avaient pris d’assaut un navire iranien dans le Golfe en 2011 ont été condamnés jeudi (23 janvier) par le juge Odenyo à Mombasa (Kenya) à 7 années de prison chacun.

Au-delà du doute raisonnable

Le procureur a « prouvé les charges au-delà du doute raisonnable » a estimé le juge, comme le rapportent nos collègues kenyans du quotidien Nation. Parmi ces preuves, les « armes trouvées à bord du navire (qui) appartenaient bien aux accusés ». « Certains étaient très jeunes au moment des faits « et n’avaient pas bien conscience de ce qu’ils faisaient » a plaidé leur avocat Jared Magolo. D’ailleurs, le tribunal, ayant quelque doute sur l’âge des inculpés, a « ordonné à trois reprises une évaluation de leur âge » a indiqué l’avocat qui a défendu de nombreux pirates comparaissant devant les tribunaux kenyans.

Une libération qui s’était terminée dans le sang

Le navire – dénommé « Jelbut 24 » par les forces anti-piraterie, en fait le FV Ariya – avait été capturé et utilisé comme bateau-mère par les pirates, puis libéré le 12 mai 2011 dans le Golfe d’Oman par le navire danois « Esbern Snare » dans le cadre de l’opération anti-piraterie de l’OTAN (Ocean Shield). 4 pirates avaient été tués lors de l’assaut et 10 autres blessés sérieusement par balle, selon la base de données B2 (L’offensive contre les bateaux-mères pirates continue). L’un d’entre eux a dû être amputé suite à une sérieuse blessure à la jambe. L’enquête menée, à l’époque, par un enquêteur danois avait conclu, en juillet 2011, « à la légitime défense » (Dernières nouvelles de la piraterie (31 juillet 2011).

Un acquittement

A noter que d’autres pirates suspectés d’avoir capturé un navire de pêche en octobre 2010 ont été acquittés le même jour par le juge Odenyo.

(MAJ) A Copenhague, le ministre danois de la Défense, Nicolai Wammen, s’est réjoui le 29 janvier de cette décision. « La peine est d’une grande importance pour la lutte contre le piraterie dans son ensemble et la justice en particulier , notamment pour les marins qui ont été otages des pirates. Je suis très heureux que les préparatifs minutieux des soldats danois, notamment dans la collecte de preuves, trouve là un aboutissement. »