Sangaris. Un apport belge bienvenu

L'Airbus A330 belge en chargement à Zaventem, en novembre (crédit : armée belge)
L’Airbus A330 belge en chargement à Zaventem, en novembre (crédit : armée belge)

(BRUXELLES2) Le gouvernement belge a confirmé, vendredi (13 décembre), son accord pour la participation à l’opération Sangaris menée par l’armée française en Centrafrique. Une participation sous forme de soutien aérien (ainsi que B2 l’avait annoncé en exclusivité, lire : Des avions européens en renfort pour l’opération Sangaris) qui n’est pas négligeable. (Maj) Un accord entériné par le Conseil des ministres jeudi (19 décembre).

Airbus A330 et Hercules C130

La Belgique va, en effet, fournir quatre rotations d’Airbus A-330 entre fin décembre 2013 et fin janvier 2014, pour transporter personnel et matériel de la France vers les pays voisins de la République centrafricaine et vers la capitale Bangui. Elle mettra en outre et surtout à disposition de l’opération Sangaris et de la MISCA (la mission africaine), un Hercules C-130 depuis Libreville (Gabon), à compter de fin janvier 2014. L’avion fera la liaison entre Libreville (Gabon) vers Bangui (Rép. Centrafricaine) mais aussi à l’intérieur de  la République centrafricaine à partir de Bangui.

Un apport très utile quand on sait l’épuisement des avions tactiques français (Transall), le commandement aérien français étant contraint d’utiliser des Casa (de moindre envergure et moindre emport). L’engagement belge aura une durée initiale de 2 mois mais pourra être prolongé d’un mois, soit jusqu’à fin avril 2014. Un détachement de 35 militaires sera assuré sur place. Un officier de liaison sera également envoyé au centre des opérations aériens à Lyon.

La Belgique est ainsi le premier pays à s’engager directement sur le terrain. Pour un « petit » pays, l’effort révèle un engagement politique notable. Coté français, on souligne que l’engagement belge au Mali avait été aussi très apprécié. Les Belges nous « ont donné un sacré coup de main » rappelait un militaire à B2.

> Détails de l’engagement OPEX Belge pour 2014 sur le Club

> Télécharger le communiqué de presse du Conseil des ministres (19 décembre)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

2 réflexions sur “Sangaris. Un apport belge bienvenu

  • 14 décembre 2013 à 21:15
    Permalien

    Bonjour,
    Je vous adresse ce courrier, cette un apport qui sera certainement très utiles pour la Centrafrique, pour du soutien humanitaire.
    Je félicite la belgique, pour son engagement et l’effort politique, qui sont menées pour mener a bien cette mission.
    J’apprécie d’autant le soutien des français aux cotés des belges, pour porter cette collaboration entre nos deux pays, respectives.

Commentaires fermés.