Saint-Malo… il y a 15 ans

La conférence de presse finale à St Malo, cohabition oblige la France est représentée par deux personnes (crédit: Elysée)
La conférence de presse finale à St Malo. Cohabitation oblige, la France est représentée par deux têtes. Le discours est le même côté exécutif français. Mais on peut remarquer combien cette photo (officielle) donne l’image d’un Chirac explicatif mains ouvertes et d’un Jospin attentif mains croisées (crédit: Elysée)

(BRUXELLES2) « Je crois qu’il est vital pour l’Europe d’avoir une force et une voix plus forte dans les affaires internationales ». C’est ainsi que Tony Blair, Premier ministre britannique définit l’objectif du sommet franco-britannique qu’il vient de tenir avec ses homologues français, Jacques Chirac et Lionel Jospin (nous sommes en période de cohabitation) ces 3 et 4 décembre à Saint-Malo. Pour l’occasion, le HMS Birmingham, a quitté son port d’attache de Porthmouth pour jeter l’ancre dans la cité des corsaires. Un accord de coopération est signé entre les deux ministres de Défense.

Les bases de la PESD (future PSDC)

C’est entre Français et Britanniques à Saint-Malo, les 3 et 4 décembre 1998, que sont posées les bases d’une politique européenne de sécurité et de défense (PESD). Car, comme le rappelle le président Chirac « Il n’y aura pas de politique étrangère et de sécurité commune européenne, si les deux principales puissances diplomatiques et militaires de l’Europe, enfin deux parmi les plus importantes puissances diplomatiques et militaires de l’Europe, ne se mettent pas d’accord ».

Une Grande-Bretagne, plus engagée ?

Le pari de Blair était que « L’attitude différente de la Grande-Bretagne, plus engagée, plus constructive, aura un meilleur impact pour l’Europe dans son ensemble ». 15 ans plus tard, ce propos parait insensé et impossible dans la bouche d’un de ses successeurs. Et c’est plutôt le discours inverse qu’on entend à Londres.

Lire aussi : Ministres français et anglais célèbrent les 10 ans de St Malo (2008)

A suivre sur le Club, une fiche-mémento sur l’accord de Saint-Malo

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).