L’A330 belge vers les Philippines, avec une European touch

L'A330 sur le tarmac de l'aéroport de Melsbroek/Zaventem avant son décollage vers les Philippines (crédit : EATC / Armée belge)

L’A330 sur le tarmac de l’aéroport de Melsbroek/Zaventem avant son décollage vers les Philippines (crédit : EATC / Armée belge)

(BRUXELLES2) C’est un aspect méconnu de l’assistance européenne vers les Philippines après le passage du cyclone Haiyan.

L’A330 de la composante air de l’armée belge qui devait atterrir cette nuit sur l’aéroport de Lapu aux Philippines, via Bakou en Azerbaïdjan et Kolkatta en Inde, avait une petite touche européenne. Parti de l’aéroport de Melsbroek/Zaventem dimanche, il avait non seulement dans ses soutes 40 tonnes de matériel et nourriture et, à bord, les 70 membres de l’équipe de soutien. Mais il avait aussi 12 pompiers français et 2 assistants luxembourgeois. L’avion devrait revenir en Belgique mercredi vers 17h.

Commentaire : Sans tambour ni trompettes les gars d’EATC à Eindhoven (le commandement européen de l’aviation de transport) mènent ainsi leur barque… aérienne. Ils représentent ainsi l’excellence européenne par nature : amener les Européens à travailler ensemble concrètement, en préservant leur autonomie nationale, en économisant des moyens (et de l’argent). Du pooling and sharing avant l’heure, rarement mis en avant par les autorités européennes qui préfèrent parfois se gargariser de concepts fumeux (approche globale, recherche de synergies…) ou d’autorités nationales qui préfèrent faire semblant qu’elles ont toujours une totale autonomie d’action.

Lire : Cyclone Haiyan, l’aide européenne se met en place (maj2).

Comments are closed.