Le contingent letton du battlegroup à l’entrainement

Des soldats lettons du Battle Group européen à l'entrainement en Grande-Bretagne (Crédit: Royal Navy Media Archive)
Des soldats lettons du Battle Group européen à l’entrainement en Grande-Bretagne (Crédit: Royal Navy Media Archive)

(BRUXELLES2) Membre du « Battle group » européen, dirigé par le Royaume Uni et comprenant des unités du Royaume-Uni, de Lituanie, des Pays-Bas et de la Suède, le contingent letton s’est entraîné pendant trois jours (du 1er au 3 novembre) à l’est de la Lettonie, dans la région de Latgale autour de Daugavpils. Selon le ministère de la défense, près de 120 gardes nationaux et soldats professionnels ont participé à l’exercice d’Infanterie.

L’entrainement avait pour but d’entretenir les capacités militaires du contingent, et d’améliorer ses performances au sein du Battle group, a précisé le ministère. Il s’agit du troisième et dernier entrainement du contingent prévue pour l’année 2013.  Les deux derniers s’étaient déroulés à Adazi, à côté de Riga et en Grande-Bretagne. Cet entrainement a lieu alors que des exercices de formations sont en cours au sein des contingents lettons de l’OTAN dans le cadre de l’opération « Steadfast Jazz 2013 » et « Baltic Host 2013 » .

Commentaire : Le battlegroup est le seul à être de permanence pour le second semestre 2013. Mais la question de leur utilité reste plus que toujours posée. Les spécialistes politico-miliaires de l’Union européenne planchaient justement sur ce sujet aujourd’hui. Ou comme l’a dit crûment, aujourd’hui, la ministre néerlandaise de la Défense, Jeanine Hennis-Plaschaert, devant le Parlement européen : « use or lose », les utiliser ou les perdre. Reprenant ainsi un slogan qui fait florès dans les couloirs à Bruxelles (NGV)

A lire sur le sujet: