L’Italie demande une opération PSDC sur l’immigration illégale

L’Italie demande une opération PSDC sur l’immigration illégale

Share
Des naufragés secourus dans le canal de Sicile (Crédit: Marine italienne)

Des naufragés secourus dans le canal de Sicile (Crédit: Marine italienne)

(BRUXELLES2) Après le naufrage de Lampedusa, l’Italie cherche le soutien de l’Union européenne pour lutter contre le trafic d’être humains et l’immigration illégale.

Explorer toutes les options possibles 

Les ministres italiens de la Défense et des Affaires étrangères, Mario Mauro et Emma Bonino, ont demandé, mercredi (30 octobre), à la Haute représentante de l’Union européenne, Catherine Ashton d’explorer toutes les options pour une possible action de l’Union européenne dans le cadre de la Politique de sécurité et de défense commune « afin de lutter contre le trafic d’être humains et de décourager les organisations criminelles » , facilitant l’immigration clandestine, selon nos informations. Une action qui se veut complémentaire de l’action de Frontex et de l’opération Mare Nostrum menée par la marine et des gardes-côtes italiens.

Une décision à l’unanimité 

Ce sujet pourrait être mis à l’ordre du jour du prochain Conseil des ministres des affaires étrangères et de la défense de l’Union européenne, les 18 et 19 novembre.

Une demande examinée avec prudence du côté de la Haute représentante. Comme l’explique son porte-parole, le service diplomatique européen (SEAE) « travaille activement à l’évaluation des actions possibles en lien étroit avec les Etats Membres. (Et) toute décision portant sur une mission PSDC (doit être) prise par les Etats membres à l’unanimité. »  

Les ministres italiens demandent également à la Haute représentante d’insérer dans la négociation avec les pays d’origine ou de transit, essentiellement en Afrique, la lutte contre les trafics d’êtres humains. Cette question pourrait être portée à l’ordre du jour du prochain sommet UE-Afrique au printemps 2014.

(Nicolas Gros-Verheyde & Loreline Merelle)

A suivre, analyse complète sur le Club : Opération PSDC en Méditerranée : trois options à l’étude