La commissaire Reding défend l’idée d’un système européen de défense

(crédit : Commission européenne)
La Commissaire Reding n’a pas perdu son franc parler. Quelques Etats devraient voir rouge… comme la veste (crédit : Commission européenne)

(BRUXELLES2) S’exprimant lors d’un dialogue citoyen à Namur, ce 13 septembre, la commissaire européenne à la Justice, Viviane Reding, a souligné la nécessité d’un engagement européen sur la défense et critiqué l’incapacité collective sur la Syrie. « Nous avons 1,5 million de soldats en Europe. C’est plus que les Etats-Unis. Or, l’intervention du Royaume-Uni et de la France en Lybie n’a été possible qu’avec l’assistance des Etats-Unis. Actuellement, nous avons une crise particulièrement dévastatrice en Syrie. Mais l’Union européenne n’agit pas collectivement pour la résoudre » a-t-elle estimé.

Mettre en commun soldats et ressources : de 3 à 9 milliards d’économie

« Un système européen de défense nous aiderait à répondre à ce dilemme. Mettre nos ressources en commun rendrait nos mécanismes de défense plus efficaces et contribuerait à faire des économies. Si l’Europe avait en commun un plus petit nombre de soldats et s’il y avait plus de coordination et d’interopérabilité entre les armées des Etats membres, elle pourrait économiser entre 3 et 9 milliards d’euros par an. »

Lenteur sur la protection consulaire

La commissaire a également fustigé la lenteur des Etats membres sur certaines propositions de la Commission européenne, notamment sur la protection consulaire. « Les Etats membres n’ont toujours pas réussi à se mettre d’accord sur ces règles simples que la Commission européenne a proposées pour mieux aider ces presque 7 millions de citoyens de l’Union lorsqu’ils auront besoin de soutien à l’étranger. » « Il est temps de passer à l’action » a-t-elle conclu.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

3 réflexions sur “La commissaire Reding défend l’idée d’un système européen de défense

  • 13 septembre 2013 à 19:36
    Permalien

    Après Madame Ashton, Madame Reding se réveille. On connaissait ses mauvais rêves sur les Roms. Maintenant elle a mal à la Défense… il est un peu tard, non !!! Mais bon. Que faut-il penser d’une armée européenne ? Dans l’état actuel de l’UE, on peut craindre le pire. Et puis, il existe déjà de multiples « machins » européens de Défense, à l’efficacité douteuse. Mais c’est bien, Madame Reding a parlé.

  • 14 septembre 2013 à 00:24
    Permalien

    « Mettre nos ressources en commun rendrait nos mécanismes de défense plus efficaces »
    Mettre en commun des ressources qui ont tendance à diminuer au sein des Etats-membres ? Quels résultats peut-on bien atteindre de cette manière, à part celle où quelques uns laisseraient porter le plus lourd de la charge par les autres ?

  • 14 septembre 2013 à 01:40
    Permalien

    Sauf qu’il n’est pas elle qui décide cela.

Commentaires fermés.