L’A400M en service

(BRUXELLES2) Ca y est ! Le premier A400M de l’armée de l’air française — qui porte le numéro de série MSN7 — a rejoint le 2 août la base aérienne d’Orléans-Bricy, sa base de mise en œuvre au sein de l’armée de l’air. La cérémonie officielle relative à cet événement « aura lieu ultérieurement, en présence des autorités concernées », précise-t-on à la direction de la communication des armées (DICOD). Outre les deux certifications – civiles et militaires – les deux dernières phases se sont déroulées fin juillet début août. La qualification — c’est-à-dire la vérification des performances effectives de l’avion par rapport aux spécifications du contrat — a eu lieu le 31  juillet. Et la réception de l’appareil MSN7 — opérations de contrôle de l’avion, au sol et en vol — a été effectuée par les ingénieurs, pilotes d’essais et spécialistes qualité de la Direction générale de l’armement (DGA), le 1er août. C’est un équipage « exclusivement composé de personnels navigants de l’armée de l’air » – précise-t-on à la Dicod – qui a convoyé l’appareil depuis son site de production de Séville (Espagne) vers la base d’Orléans-Bricy. Leur formation, ainsi que celle des techniciens chargés du soutien de l’A400M, a été assurée, depuis janvier 2013, sur plusieurs sites en Europe : Toulouse, Séville et Brême.