Un gauchiste à la Commission ?

« Il faut en finir avec cet ultralibéralisme qui a fait croire aux services financiers que tout était permis ». On pourrait croire du Mélenchon ou du Montebourg. Non. C’est tout simplement le commissaire européen chargé du Marché intérieur, Michel Barnier qui se lâche devant quelques journalistes. « Je suis venu pour changer, pour (…) faire tomber la ligne d’économie libérale ». L’ancien ministre UMP de Sarkozy à Bruxelles va bientôt nous entonner l’internationale, le poing levé. Déjà son prédécesseur, Jacques Barrot, pourtant très modéré, indiquait, sourire aux lèvres. « Vous savez, ici, à côté des travaillistes et autres socio-démocrates, je suis à gauche». Voire très à gauche !

(NGV)

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).