Insérer un drone dans le ciel européen

(crédit : Agence européenne de Défense)

(BRUXELLES2) L’Agence européenne de défense (EDA) et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont mené, mercredi (24 avril), un test visant à « définir et tester le contrôle aérien et les procédures applicables à un drone (Remotely piloted aircraft RPAS) ». Un drone a ainsi décollé de la base de Murcia en Espagne pour un vol de six heures dans les espaces aériens civils et militaires.

Tester l’utilisation des drones au delà de l’horizon

Le test avait pour objet d’utiliser des drones au delà de la ligne d’horizon (Beyond line of sight) en passant par un satellite qui effectuait la liaison et les communication avec le pilote au sol.

L’exercice a démontré que l’appareil pouvait s’intégrer aussi bien dans les espaces aériens civils que militaire en suivant les indications des contrôleurs aériens. Un test de risque de collision frontale a aussi été effectué avec un appareil piloté de l’Académie aérienne espagnole. Ce vol a permis de recueillir des données qui seront comparées et analysées avec les exigences de sécurité de l’Agence européenne de sécurité aérienne (EASA).

Un test pour le futur

Objectif du test (*) : « évaluer la sécurité avec les liens satellitaires et les capacités de réaction du pilote au sol dans des opérations de routine et des situations d’urgence ». « La législation actuelle n’offre en effet pas de cadre harmonisé en Europe qui permettrait aux drones de voler dans l’espace aérien civil et notamment au delà de la ligne de l’horizon » explique-t-on à l’Agence. Cet état de fait « freine leur utilisation et l’application aux sphères civils ce qui rend difficile pour les industries européenne de développer les technologies et les équipements qui rendront leur usage possible dans le futur ».

(*) Le test s’inscrit dans le projet DeSIRE (Demonstration of Satellites enabling the Insertion of RPAS in Europe) qui vise à la promotion des drones en Europe dans une optique de double usage (civil et militaire). Un projet porté par les deux agences européenne et un consortium d’entreprises européennes (allemandes, italiennes, françaises, luxembourgeoise, néerlandaise) emmenées par l’espagnol INDRA.