Les soldats maliens logés à la belle étoile à Koulikoro ? Londres préfère…

(BRUXELLES2) Les 650 soldats maliens qui vont arriver en formation début avril au camp de Koulikoro n’ont, pour l’instant, pas encore de logement sur place. Une dotation en tentes, climatiseurs, matériel de couchage, tables etc. devait bien être achetée au niveau européen, financée sur les coûts communs sous le mécanisme Athena. Mais, apparemment, la question est pour l’instant suspendu au veto d’un Etat membre.

Lors de la dernière réunion du comité Athena, un grand pays qui se trouve au nord de l’Europe — le Royaume-Uni pour ne pas le nommer — a décidé de temporiser, soulignant qu’il fallait encore réfléchir, voir s’il n’y avait pas d’autres solutions possibles. Une interrogation soudaine apparemment qui n’avait pas été posée auparavant, selon nos informations. Le budget à dégager n’est cependant pas monstrueux. On parle d’environ 600.000 euros tout compris (transport inclus, moitié fournitures, moitié transport). Pour une mission qui va durer plusieurs années, ce n’est pas énorme. Mais, apparemment, Londres a exprimé ses réticences.

Résultat, pour l’instant, c’est la belle étoile et « à la dure » pour les militaires maliens. Mais rassurez-vous ! Les militaires britanniques, présents sur place, seront, eux, bien logés, dans des bâtiments en dur ! Il y a des limites tout de même aux interrogations…

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Commentaires fermés.