20 millions d’euros débloqués pour la stabilisation du Mali

(BRUXELLES2) La Commission européenne a débloqué vendredi (15 février) une première enveloppe de 20 millions d’euros pour la stabilisation du Mali. Cette somme provient de l’Instrument de stabilité et vise à fournir un soutien immédiat à la justice, aux autorités locales, au dialogue et aux initiatives de réconciliation, ainsi que les premières phases du processus électoral prochain. Cet apport vient ainsi compléter les missions de la PeSDC en cours de montée en puissance : renforcement des capacités (EUCAP Sahel) au Niger (qui pourrait comprendre aussi un volet « Mali »), et formation de l’armée malienne (EUTM Mali) tout comme le soutien financier et logistique à la MISMA (la Mission sous direction africaine de soutien international au Mali), et la reprise de l’aide au développement annoncée par le Commissaire Piebalgs.

Le paquet de soutien de stabilisation comprend cinq composantes principales :

  • Appui à la restauration de la sécurité et de la protection des civils: fourniture de matériel d’urgence nécessaire (véhicules, matériel de communication, …) afin de permettre le redéploiement des services de sécurité, en particulier dans le nord, et de se protéger contre les menaces terroristes dans les zones urbaines et des infrastructures critiques, Bamako compris ;
  • Appui aux collectivités locales maliennes, pour rétablir la présence de l’État dans tout le Mali, surtout dans le nord, en mettant l’accent sur la reprise des services sociaux de base (administration, scolaire, équipements médicaux, services vétérinaires et techniques);
  • Promotion des initiatives de dialogue et de réconciliation au niveau local, soutien aux efforts visant à réduire la radicalisation et l’extrémisme violent (programmes communautaires de radio, …);
  • Contribution aux premières phases du processus électoral (campagne de sensibilisation et mise à jour de la liste électorale);
  • Assistance technique aux autorités maliennes dans leurs efforts visant à stabiliser le Mali (expertise technique, services et formation dans les domaines de la sécurité, la justice, la réconciliation).

Lire aussi :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).