EUTM Mali : la planification continue plus que jamais

(BRUXELLES2) Les récents évènements au Mali suscitent de l’inquiétude au niveau européen mais ne changent rien à la planification de la mission européenne (EUTM Mali). B2 en a eu confirmation directement aujourd’hui auprès du porte-parole de Catherine Ashton – la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères. La « planification d’EUTM se poursuit exactement comme prévu. Ces événements ne font que renforcer la pertinence et l’urgence d’agir. »

Dénonciation de la rupture unilatérale du cessez-le-feu

La Haute représentant de l’UE « déplore la rupture unilatérale du cessez-le-feu par Ansar-Dine et condamne fermement les récentes offensives des groupes islamistes armés au nord du Mali » a-t-il précisé. « Depuis le début de la crise, la Haute représentante n’a cessé d’appeler au dialogue entre parties pour résoudre la crise de manière pacifique et durable. »  Face aux récentes manifestations à Bamako, la Haute représentante « appelle au calme et à la retenue. Elle rappelle (aussi) la possibilité d’adopter des sanctions contre toutes les personnes qui tenteraient de déstabiliser la transition. »

Soutien au Premier ministre

De façon plus générale, Catherine Ashton a tenu – au nom des Européens – à « réitère(r) son soutien au président par intérim du Mali et à son gouvernement et l’importance du respect de la primauté des autorités civiles sur l’armée ».

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.