50 millions d’euros pour la Misma promis par l’UE

(BRUXELLES2) Andris Piebalgs, le commissaire européen au Développement, l’a confirmé à Addis-Abeba, lors de la réunion des donateurs pour le Mali. L’Union Européenne va allouer 50 millions d’euros en faveur de la MISMA – la mission de stabilisation au Mali sous conduite africaine – à travers sa Facilité de Paix pour l’Afrique. Un budget nécessaire pour permettre l’arrivée des troupes africaines au Mali. La durée de cette aide n’est pas précisée. Selon nos informations, ce n’est que le premier versement. Selon la durée de la mission, il pourrait être accompagné d’un second.

250 millions d’euros d’aide au développement en préparation

Ce déblocage financier n’est qu’un des volets de l’aide européenne. « L’Union Européenne prépare d’ores et déjà la reprise de sa coopération au développement, d’un montant de 250 millions d’euros, en particulier pour que la population puisse, à nouveau, avoir accès aux services de base, santé, éducation et eau » a précisé le commissaire. L’élaboration par les autorités maliennes d’une Feuille de route visant à la restauration des institutions démocratiques sera au coeur des débats de la réunion du « Groupe de Soutien et de Suivi » prévue à Bruxelles le 5 février. « Nous souhaitons que ce grand pays, à l’histoire plusieurs fois millénaire, redevienne ce modèle de la démocratie et du développement qu’elle a été jusqu’à récemment encore, et reste un modèle de tolérance » a expliqué, un rien lyrique, le commissaire lors de la conférence.

Clearing house et EUTM Mali

A noter que ce volet financier et de développement est accompagné d’un volet plus opérationnel avec la mise en place de la mission de formation de l’armée malienne (EUTM Mali) comme l’activation d’une structure d’échange en matière de besoins militaires, la « clearing house », permettant de mettre en relation les moyens demandés par les Africains (CEDEAO, et Mali) et les possibilités offertes par les Européens.

Lire : notre entretien exclusif avec le général Lecointre, objectif : restaurer le logiciel de l’armée malienne