Medevac Belge en route vers le Mali

Un Helicoptère A109 (crédit : composante air de l’armée belge)

(BRUXELLES2) Ce dimanche s’est envolé de l’aéroport de Melsbroek (l’aéroport militaire de Bruxelles Zaventem), un Airbus A-330 avec à son bord le personnel du détachement Hélicoptère (une quarantaine de personnes) et le matériel nécessaire à leur mission. Destination : Lomé au Togo. Un Iliouchine 76, affrété par l’armée belge, devrait suivre, lundi,  à destination de Bamako au Mali, transportant deux hélicoptères A109 médicalisés. Ils seront opérationnels à partir du 28 janvier servant d’évacuation médicale vers un centre hospitalier. Ils pourraient être basés à l’aéroport de Gao qui vient d’être reconquis par les forces françaises et maliennes.

« Les détachements belges engagés dans l’opération SERVAL servent sous le commandement français », précise-t-on côté belge. C’est le deuxième volet de l’engagement belge dans l’opération française de reconquête au Mali. Les avions de transport C-130 ont été engagés rapidement. L’un se « trouvait déjà dans la région » ; ayant effectué un vol de transport vers le Tchad au titre du commandement européen de transport EATC. L’autre est parti le 15 janvier après-midi de Melsbroek à destination de Solenzara (en Corse) avant de rejoindre la Côte d’Ivoire. Basés à Abidjan en Côte d’Ivoire, depuis le 17 janvier, ils « ont effectué 11 vols pour le compte de l’opération SERVAL » indique-t-on au service de presse de l’armée belge.

Le gouvernement belge avait décidé, le 15 janvier dernier, décidé de soutenir l’opération française SERVAL en fournissant un support logistique en capacité de transport aérien et en capacité d’évacuation médicale. Décision approuvée par une résolution de la Chambre des députés le 17 janvier.