Gao libéré : « je n’ai pas vu quelque chose de semblable »

Gao libéré : « je n’ai pas vu quelque chose de semblable »

Share

(crédit : Channel 4)

(BRUXELLES2) « Je n’ai jamais vu quelque chose de semblable » témoigne Lindsay Hilsum pour Channel 4 la chaine britannique qui est arrivée à Gao dans la suite des Français de l’opération Serval. « Des milliers d’habitants de la ville sont descendus dans les rues. Scandant des éloges pour la France et François Hollande. Des milliers d’hommes et de femmes sur les motos klaxonnent et crient, pleurant même avec l’incrédulité que ce jour était venu. (…) Pendant neuf longs mois, les habitants de Gao n’ont pas été autorisés à chanter, à danser, à crier ou à fumer. Les femmes n’ont pas été autorisées à sortir sans voile, sans parler de pouvoir rouler en moto. Maintenant, ils font tout cela, aussi fort et chaotique que possible. Partout le vert, jaune et rouge du drapeau malien et le bleu blanc rouge de France (…) Il est difficile de trouver les mots pour décrire une scène d’une telle passion et l’excitation que le moment extraordinaire que j’ai vécu en continu à travers les rues de Gao cet après-midi. » témoigne la première journaliste britannique à être à Gao