Le central d’appui logistique européen pour la Misma a ouvert

(BRUXELLES2) Coordonner les avions disponibles – au plan européen comme de pays tiers – et les demandes des pays africains qui veulent envoyer des troupes au Mali. C’est l’objectif de la petite structure dite « Clearing house » (central d’appel) mise en place au sein de l’Etat-Major de l’UE rue Cortenbergh à Bruxelles.

L’objectif est d’aider la MISMA – la Mission africaine de soutien au Mali – « à atteindre la force opérationnelle nécessaire pour le transport immédiat des contingents », mais aussi « à plus long terme de fournir un soutien logistique dans les mois à venir » à l’engagement de la MISMA, « y compris pour le transport du matériel, du personnel et des munitions ».  Ce mécanisme avait été décidé au conseil exceptionnel des ministres des Affaires étrangères, consacré au Mali, le 17 janvier.

Point d’entrée unique

La Clearing House est « un point d’entrée unique pour l’enregistrement des demandes de la CEDEAO », comme pour l’enregistrement de tout soutien offert par les États membres ou de pays tiers. Les demandes des pays africains sont transmises à Bruxelles par l’un des officiers de liaison de l’UE, soit celui basé à Abuja au Nigeria (CEDEAO), soit celui basé à Bamako au Mali. Le soutien logistique de l’Union européenne à la MISMA ne se limite cependant pas à un cahier d’enregistrement des offres et des demandes pour le transport des transports de troupes ou de matériels. Il pourra aussi comprendre un soutien technique, matériel ou de conseil — par exemple, des pièces détachées pour les matériels, de l’essence… —. Il pourrait comprendre également une aide à la planification ou de la formation (ceci étant différent de la mission EUTM Somalia).

Un dispositif semblable (mais uniquement limité au transport aérien) avait été mis en place, en mars 2011, pour l’évacuation des ressortissants européens ou étrangers de Libye, dans le cadre de la cellule « Air Movement planning » de l’Etat-Major (lire : La cellule de crises “Evacuations” de l’UE, sur le pont)