Dernier avertissement à Israël avant la fessée ?

(BRUXELLES2) Les Ministres européens des affaires étrangères ont réagi aujourd’hui (10 décembre) par les menaces à la décision israélienne de lancer un nouveau projet de colonie en zone E1 (Cisjordanie). « Nous allons être très attentifs aux développements. Nous avons été très clairs là-dessus. Et nous pensons qu’il est l’heure de voir un certain changement« , a déclaré Catherine Ashton, la Haute représentante de l’UE lors de sa conférence presse, sans préciser cependant le degré d’attention que l’Union compte porter sur la question.

Interdiction de produits issus des colonies à l’agenda de la présidence irlandaise ?

Eamon Gilmore, le Ministre des affaires étrangères irlandais l’avait annoncé en mai dernier dans le Irish Times l’Union européenne pourrait interdire tout produit issu des colonies israéliennes, illégales en vue du droit international et des dirigeants européens. C’est à nouveau le message passé à demi-mot parmi les conclusion de la réunion. Les ministres promettent de suivre les développements dans la zone E1 et leurs conséquences et «d’agir en conséquence». On devine que certains pays ont voulu mettre sur la table de sanctions, si l’Etat d’Israël persiste. L’Union européenne n’a pas osé aller si loin ;  les Etats pro-Israël au Conseil (Pays-Bas, république Tchèque, Allemagne…) ne voulant pas voir prononcer ce mot.  «Les Etats-membres réitèrent leur engagement à s’assurer de la mise en place continue, pleine et véritable de la législation européenne et des accords bilatéraux applicables aux produits issus des colonies.» Bruxelles semble durcir le ton. Mais de façon très subtile… Aujourd’hui, ces produits sont autorisés mais ne sont pas compris dans l’accord de droits de douane préférentiels que l’UE a avec Israël.

Damien Kerlouet

© B2 - Bruxelles2 est un média en ligne français qui porte son centre d'intérêt sur l'Europe politique (pouvoirs, défense, politique étrangère, sécurité intérieure). Il suit et analyse les évolutions de la politique européenne, sans fard et sans concessions. Agréé par la CPPAP. Membre du SPIIL. Merci de citer "B2" ou "Bruxelles2" en cas de reprise