L’UE toujours prête à réinvestir dans une nouvelle EUBAM Rafah

Points de frontière dans la Bande de Gaza (Crédit : EUBAM Rafah)

(BRUXELLES2) En adoptant des conclusions sur le processus de paix au Moyen-Orient, les Ministres de l’UE ont aujourd’hui exprimé «leur aptitude à faire usage des instruments (européens) afin de soutenir les efforts des parties, dont la possible réactivation, de manière appropriée, de la mission Eubam Rafah.»

En accord avec la résolution 1860 du Conseil de Sécurité de l’ONU, appelant à autoriser l’accès humanitaire sur Gaza, l’UE se dit donc prête à «explorer de nouvelles possibilités afin de faire face à la situation dans la Bande de Gaza». La mission de contrôle du poste frontalier – entre l’Egypte et la Bande de Gaz – par les douaniers européens pourraient donc être réactivée et dotée d’un nouveau mandat, qui à la fois autoriserait davantage l’accès humanitaire dans la zone et contrôlerait les flux illégaux d’armes en direction de Gaza. Le terme « de manière appropriée » signifie que le mandat pourrait ne pas exactement correspondre à celui mis en place en 2005 qui, de toute façon est aujourd’hui dépassé.

Mise en place en 2005, la mission était en stand-by partiel depuis juin 2006 et totalement depuis juin 2007, après que le Hamas avait pris le contrôle de la Bande de Gaza. En juillet 2012, l’UE avait décidé de réduire les activités de la mission mais de laisser une présence européenne sur place (4 personnes) au cas où la situation changerait et la mission serait appelée à être redéployée.

Lire aussi : EUBAM Rafah réduit la voilure