Un hélicoptère britannique engagé dans l’opération Atalanta sur le Surcouf (maj)

Le Lynx de la Royal Navy apponte sur la frégate Surcouf à quai à la base navale de Toulon (crédit : Marine Francaise)

(BRUXELLES2) Surcouf pourrait s’en retourner dans sa tombe…Un hélicoptère Lynx Mk8 de la 217e escadrille de la Royal Navy et 12 militaires britanniques (l’équipage, 8 membres de l’équipe technique et 2 commandos marine pour servir les armes de sabord) ont pris leurs quartiers sur la frégate française qui porte le nom du corsaire malouin. Ils seront engagés aux cotés de leurs collègues français dans l’opération européenne anti-piraterie Eunavfor Atatalanta, sous le commandement du capitaine de frégate Hughes Laine. C’est une « contribution à l’engagement des forces britanniques et françaises de travailleur plus étroitement ensemble » précise-t-on à Londres dans le cadre des accords de Lancaster.

C’est la première fois à ma connaissance qu’un équipage britannique est ainsi intégré au sein d’un équipage français non pas dans le cadre de l’exercice mais en opération. « C’est fantastique d’avoir ainsi cette opportunité de participer à un déploiement opérationnel avec la marine française » estime le Commander Lieutenant (capitaine de corvette) Mike Curd. « Et toute mon équipe est enthousiaste non seulement de contribuer aux opérations anti-pirates dans l’Océan indien, mais aussi de le faire dans des circonstances peu ordinaires ».

C’est aussi un retour dans l’opération Atalanta où les Britanniques – mis à part le quartier général de Northwood – n’ont pas beaucoup participé depuis sa mise en place il y a quatre ans. 4 semaines d’entraînement en commun ont commencé à Toulon, début novembre, notamment un entraînement de qualification aux opérations, avant un départ vers le canal de Suez et l’Océan indien. A bord, on parlera français. Pour bien s’intégrer et parer à toutes les situations, nos amis britanniques sont retournés sur les bancs de l’école et ont suivi durant 15 semaines des cours en langue de Molière. La frégate sera déployée de novembre à mars 2013 dans l’océan indien. Et l’hélicoptère britannique sera le seul hélicoptère de bord. Welcome…

A l’Etat-Major des armées, on n’exclut pas une « réciprocité » dans l’avenir avec les Britanniques. Mais on attend le retour d’expérience.

Entente cordiale entre Mike Curd, le chef de détachement britannique à bord du Surcouf, avec son "apponteur"

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Comments are closed.