Dernières nouvelles de la piraterie (25 novembre 2012) (MAJ)

(BRUXELLES2) Un groupe d’attaque pirates a été localisé au nord de la zone de Bosasso par la coalition maritime anti-piraterie le 20 novembre vers 10h30. Un skiff avec une échelle et deux moteurs hors bord a ainsi été détecté à 2° nord et 41° Est mais neutralisé peu après et ses occupants arrêtés. Lire : Turcs et Roumains, aidés de Suédois et Luxembourgeois, arrêtent 9 pirates Malgré la détérioration des conditions météorologiques, dues à l’arrivée de la mousson du nord-est, les spécialistes anti-piraterie craignent une recrudescence de la piraterie dans la zone et incitent à la vigilance.

631 pirates condamnés dans le monde

Selon le Département d’Etat américain, 631 pirates ont été condamnés dans le monde, dont 98 uniquement aux Seychelles. En plus 440 suspects ont été traduits en justice dans 21 pays, dont les États-Unis.

(crédit : Eunavfor)

Le Regele Ferdinand à Dar es Salaam

Le navire roumain, Regele Ferdinand, qui participe à l’opération anti-piraterie de l’Union européenne (Eunavfor Atalanta) a fait un stop ravitaillement au port de Dar es Salaam en Tanzanie. L’occasion de faire une formation de marins tanzaniens. Les marins roumains ont organisé quatre ateliers, couvrant la navigation, la « force protection », les premiers secours et la lutte contre l’incendie. La formation comprenait une instruction théorique, en salles de classe, ainsi qu’un exercice pratique. La frégate a aussi reçu à bord le chef adjoint de la marine pour les opérations et la formation, le général AA Mwenjudi.

(crédit : Royal Navy)

Le HMS Northumberland arrive dans le golfe

La frégate britannique HMS Northumberland est en ce moment en Crète afin de compléter un entraînement de 5 jours au sein des installations de l’OTAN. Après quoi, elle prendra la direction du golfe d’Aden et de l’Océan Indien pour des opérations anti-piraterie, anti-narcotique et anti-terrorisme pour une durée de six mois, pour y remplacer son « sister ship » le HMS Sutherland. La frégate de la Royal Navy revient d’un entraînement intensif au sein de l’exercice franco-britannique Corsican Lion en mer Méditerranée. Et a subi auparavant au port de Plymouth une grande révision (Lire : Les Royal(es) encerclent la Corse). De type 23, elle dispose d’un Sonar 2087 et d’un hélicoptère Merlin adapté à la lutte anti sous-marine. Elle est commandée par Paddy Dowsett.

La Norvège à la tête d’Ocean Shield pour la deuxième moitié de 2013

L’OTAN a demandé à la Norvège de prendre les commandes du Standing NATO Maritime Group 1 (SNMG1) pour le deuxième semestre 2013. La frégate norvégienne (qui sera de nouvelle génération) et son commandement prendront donc aussi les rênes de l’opération Ocean Shield. Ce n’est pas la première fois que le Royaume de Norvège contribue aux missions anti-piraterie. Elle avait envoyé une frégate pour l’Opération Atalante d’août 2009 à janvier 2010 et un avion de patrouille maritime Orion sur Ocean Shield en 2010.

14 pirates condamnés à Madagascar

Les 14 pirates somaliens du Mv Aly Zoulficar, ce navire comorien, qui faisait la navette entre les Comores et la Tanzanie, ont été condamnés, le 19 novembre, à Madagascar, rapporte la presse locale. 13 des 14 pirates ont été condamnés à cinq années de travaux forcés, pour acte de piraterie, séquestration arbitraire, coups et blessures, des violences et voies de fait, et tentative de viol à Madagascar. Le 14e, un mineur à l’époque des faits, écope de 30 mois de détention et a été placé en liberté provisoire. Ils avaient capturé le navire au large des côtes de la Tanzanie en novembre 2010. Celui-ci avait été libéré, en février 2011, par une opération combinée des forces comoriennes et malgaches, aidés d’avions de reconnaissance de l’opération Eunavfor Atalanta et du CROSS français de la Réunion, selon les informations de B2.

Sur ce sujet, lire aussi :

La frégate anti-sousmarine française Dupleix secourt un dhow yéménite

(crédit : Eunavfor)

Le bateau de pêche yéménite « Al Fahad » dérivait dans le couloir de navigation très fréquenté dans l’ouest du Golfe d’Aden pour cause de problème mécanique. Son appel de détresse a été reçu au USNAVCENT, le centre de commandement naval américain à Bahreïn. Un avion de patrouille maritime japonais et un hélicoptère de la frégate RSS Intrepid de Singapour ont alors décollé pour localiser l’embarcation et confirmer le problème de moteur. La seconde partie de l’opération de sauvetage s’est passée en mer. La CTF 465, c’est à dire le commandement de l’opération Atalante à bord du bâtiment italien l’ITS San-Giusto, au large de Monbasa, a commandé la frégate française anti-sous-marine, le FS Dupleix, qui participe également à l’opération Eunavfor Atalanta, d’apporter assistance aux pêcheurs. Dans la nuit du 21 novembre, le mécano du Dupleix a fait une réparation de fortune sur un moteur bien fatigué. Tandis que l’équipe médicale de bord prodiguait quelques soins à l’équipage, tout aussi épuisé. Le dhow a pu reprendre ensuite sa route vers Bossasso (Somalie). Quant au Dupleix, il a rejoint l’International Recommended Transit Corridor (IRTC) où il assurera sa mission anti-piraterie.

(mis à jour le 26/11 à midi)

Autres nouvelles de la piraterie, lire :