Les gardes côtes djiboutiens en formation de lutte incendie

(BRUXELLES2) L’équipage du patrouilleur espagnol Relampago – qui participe à l’opération anti-piraterie de l’UE Eunavfor Atalanta – a profité de sa mise à quai dans le port de Djibouti le 16 octobre dernier pour entraîner les gardes-côtes nationaux à la lutte contre le feu.

Le commandant Antonio Gonzalez del Tanago a ainsi accueilli dix gardes-côtes à bord de son navire, de la classe des patrouilleurs océaniques «Meteoro». L’incendie est le pire ennemi d’un navire ! L’équipe djiboutienne a ainsi eu l’opportunité de s’entraîner avec un équipement espagnol on ne peut plus moderne. Le Relampago a été mis à l’eau que très récemment, le 6 février de cette année.

Cette formation va être la base des formations que vont développer la mission EUCAP Nestor de renforcement des capacités maritimes d’Afrique de l’est et de l’Océan indien, qui met ainsi souvent à profit les escales ou visites portuaires de sa flotte pour former les gardes-côtes ou les forces navales militaires aux différentes techniques utiles à la lutte contre la piraterie.

L’ESPS Relampago termine sa mission européenne début novembre et prendra par la suite, sous drapeau espagnol, la route du sud de l’Afrique.