Le départ des Belges de Kaia (Kaboul) programmé (maj)

(BRUXELLES2) Comme prévu, les Belges devraient quitter l’aéroport de Kaboul d’ici la fin octobre dans le cadre du plan général de retrait des forces de l’ISAF OTAN qui se déroule, de façon progressive, jusqu’à fin 2013, début 2014. Ce rapatriement des militaires belges va s’étaler sur deux semaines, ainsi que B2 l’a appris. Environ 270 militaires belges (sur les 578 du contingent belge en Afghanistan) sont ainsi basés à Kaboul au sein de la force de réaction rapide. 24 sont déjà partis le 27 juillet via Douchanbé à bord d’un Airbus de la défense belge (ils faisaient partie d’un peloton mixte avec 10 Luxembourgeois).

120 devraient partir le 3 octobre, 100 autres le 6 octobre et 22 le 16 octobre. Ils seront remplacés par des Portugais (65, qui sont déjà présents), par des Hongrois (190 militaires qui doivent arriver à la mi-octobre) ainsi que des militaires albanais, monténégrins et macédoniens (Fyrom). Par ailleurs, à partir d’octobre, c’est un Français qui assurera la fonction de ComKaia, commandant des forces alliées sur l’aéroport.

Lire aussi : Le dispositif belge en Afghanistan. Retrait en bon ordre. Chèque de 12 millions d’euros, sous conditions

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).