Catherine Ashton pose le pied en Somalie

 

(BRUXELLES2) La Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton a fait aujourd’hui (27 août) une visite surprise à Mogadiscio, alors que le pays est encore dans une incertitude institutionnelle. Accompagné de plusieurs responsables du service diplomatique européen (SEAE), notamment le représentant spécial pour la Corne de l’Afrique Alexander Rondos et le directeur général chargé de la direction « Réponse de crises » du SEAE, Agostino Miozzo, elle a rencontré l’actuel chef de l’Etat, Sharif Sheikh Ahmed (un islamiste modéré qui préside le pays, à titre provisoire, depuis janvier 2009), les membres du nouveau parlement fédéral ainsi que le commandant de l’AMISOM, le général (ougandais) Andrew Gutti. Elle a aussi hissé le drapeau européen sur les nouveaux locaux de l’UE, situés à l’intérieur de l’enceinte internationale de la capitale somalienne, et destinés à accueillir la nouvelle ambassade de l’Union européenne (voir photo). Elle a voulu aussi témoigner de l’engagement européen pour une meilleure gouvernance, le développement et la sécurité du pays mais surtout encourager, fermement, les autorités somaliennes à clore la page de la transition. La fin de la transition en Somalie « apportera avec elle la perspective de la paix, de la prospérité et d’une stabilité durables pour le pays et pour les millions de personnes qui ont souffert de 20 années de conflit» a-t-elle expliqué.

(crédit : SEAE)

Finaliser la transition…

« Il est essentiel que la transition soit terminée rapidement. Le nouveau Parlement fédéral doit finaliser le processus dès que possible (…). Les nouvelles institutions doivent entamer immédiatement les efforts de stabilisation dans toutes les parties accessibles du pays. Ceci est crucial pour l’avenir d’une Somalie fédérale viable. La population de Somalie doit être assurée de la bonne gouvernance, de la transparence, de la responsabilité, de la justice, du respect de leurs droits et libertés fondamentales, y compris de la liberté de culte. »

NB :Le Parlement somalien aura dû élire son nouveau président, avant de procéder, à l’élection du nouveau président somalien, la semaine dernière. Cette procédure a été retardée. Et ce n’est normalement que demain (mardi) qu’il élira le nouveau président de l’assemblée avant d’élire le président somalien, la semaine prochaine.

L’impératif de la réconciliation et de la bonne gouvernance

Catherine Ashton a aussi souligné l’impératif de la réconciliation. « Par-dessus tout, les nouvelles institutions fédérales doivent tendre la main aux Somaliens de tous les horizons, pour parachever la réconciliation et le développement du pays, après plus de vingt ans de conflit. J’exhorte les dirigeants somaliens à agir rapidement, de façon décisive avec intégrité et dans l’intérêt du peuple somalien. Nous attendons avec impatience le plan de travail du nouveau gouvernement et voulons souligner le besoin urgent d’un mécanisme destiné à garantir la bonne utilisation des ressources financières. »Vous n’êtes pas seuls !

La Haute représentante a conclu par un vibrant « vous n’êtes pas seuls ! » en citant les efforts européens, avec ses trois missions déployées sur le terrain – Eunavfor sur mer contre la piraterie, EUTM en Ouganda pour former les soldats somaliens et la nouvelle mission EUCAP Nestor, destiné à renforcer les capacités de l’Etat », comme dans le soutien (financier) à la mission de paix de l’Union africaine (AMISOM).européenne

Comments are closed.