L’OTAN boude les réunions de l’Union européenne… sous présidence chypriote ?

(BRUXELLES2) Invitée à la réunion des directeurs politiques de Défense, à Nicosie, cette semaine, l’OTAN n’a pas répondu présent. A vrai dire, elle n’a pas dit qu’elle ne viendrait pas ; elle a simplement observé un mutisme total. Sans doute une erreur d’adresse…

Cependant… Un responsable de l’OTAN est toujours présent aux réunions de travail de l’Union européenne. C’est d’ailleurs un moyen pratique qu’ont trouvé les responsables des deux organisations (A.F. Rasmussen et C. Ashton) pour renforcer les liens entre les deux organisations. Aux dernières réunions, c’était ainsi le secrétaire général adjoint de l’OTAN, Hüseyin Diriöz (de nationalité turque), qui venait.

Est-ce du fait que la réunion se déroulait sous la présidence chypriote et à Nicosie, que l’Alliance atlantique n’a pas voulu répondre à l’invitation ? Il y a de grandes chances. La Turquie avait annoncé qu’elle boycotterait les réunions de l’UE durant la présidence chypriote. Ce boycott semble aujourd’hui s’étendre aux relations entre les deux organisations. Ce n’est pas un très bon signe ni très sérieux d’ailleurs…

 

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).