Bavure US près de Dubai. 1 Indien tué. L’Inde bouge à peine le petit doigt

Le skiff en cause (crédit : U.S. Navy photo)

(BRUXELLES2) Un navire de pêche indien a été pris sous le feu d’un navire ravitailleur américain, l’ lundi (16 juillet) à proximité du port de Jebel Ali à Dubai. Résultat : 1 pêcheur décédé et trois autres blessés. Deux seraient blessés au bras, un au dos, selon le diplomate indien qui leur a rendu visite aujourd’hui.

Selon la version officielle Us, l’équipe de sécurité embarquée à bord de l’USNS Rappahannock (T-AO-204) *, a tiré car le navire n’avait « pas réagi aux avertissements et approchait rapidement du navire US ». Les procédures de réaction graduelle ont été respectées selon le responsable de communication de la Ve flotte. Les marins ont d’abord utilisé des « moyens non-léthaux, des avertissements au navire (NB: normalement sonores et visuels) avant de passer aux moyens létaux ». Même si une attaque pirates parait peu probable dans le port de Dubai, on peut surtout penser que les Américains ont craint à un navire suicide de type de celui de l’USS Cole, alors que la tension bat son plein avec l’Iran. Les Américains ont d’ailleurs utilisé les tirs à la mitrailleuse, utilisant du gros calibre (.50), visant à tuer voire détruire le petit navire de pêche.

L’ambassadeur américain en Inde, Nancy Powell, a téléphoné au ministre des Affaires étrangères indien, Ranjan Mathai, ce matin pour « exprimer ses regrets pour la perte d’une vie et assuré que le gouvernement US conduirait une enquête complète  ». Les autorités emirati mènent également une enquête. Mais les autorités indiennes ont affiché un ton plutôt mesuré. Le ministère des Affaires étrangères indien s’est certes fendu d’un communiqué aujourd’hui (17 juillet) pour « déplorer profondément » cet incident. « Notre ambassade à Washington est en contact avec le gouvernement américain depuis hier. Notre ambassade à Abu Dhabi travaille avec les autorités locales pour apporter toute la lumière sur les circonstances entourant ce tragique et infortuné incident. Le consul général faisant fonction est à Jebel Ali pour assurer toute l’assistance nécessaire ».

Commentaire : Il semblerait ainsi que l’Inde affiche deux poids, deux mesures dans la protection de ses pêcheurs sur les mers. On ne peut s’empêcher de rapprocher cet « incident » de celui intervenu en février dernier impliquant cette fois la marine italienne, au large des côtes indiennes, quand 2 pêcheurs indiens avaient été tués par « mégarde » par les fusiliers-marins italiens à bord du navire marchand Enrica Lexie. Il faut cependant bien noter les différences. Premièrement, l’incident de lundi se déroule dans les eaux de Dubai tandis que l’incident de l’Enrica Lexie se situait dans les eaux territoriales indiennes (ou à proximité, selon les versions). Et l’objectif indien était tout autant de défendre ses pêcheurs que de montrer au reste du monde (Pakistan, Chine…) qu’il savait défendre ses côtes. Deuxièmement, les coups de feux sont partis d’un navire militaire et non d’un navire civil, ce qui change la donne en droit de la mer. Enfin, c’est un navire Us qui est en cause… non un navire italien. NB : on peut remarquer que la marine US a très rapidement communiqué sur le sujet, donnant sa version des faits pour ce qui apparait néanmoins comme une bavure…

(*) un navire de soutien et de ravitaillement en pétrole dont l’équipage est en grande partie civil.

Comments are closed.