Un ambassadeur chargé de suivre le retrait des soldats français d’Afghanistan

(B2) Stanislas Lefebvre de Laboulaye a été chargé d’une tâche délicate dans le cadre du retrait des soldats français d’Afghanistan : “assurer le suivi des accords de transit en cours de négociation ou restant à négocier avec des pays de la région pour permettre de disposer de différentes voies de sortie pour le désengagement logistique” comme l’ont confirmé aujourd’hui de façon conjointe les ministres des Affaires étrangères et de la Défense. Né à Beyrouth en 1946, il a fait des études de lettre à la Sorbonne et l’université de Vincennes et a travaillé comme assistant à l’université de Manchester. Diplomate de carrière, où il est entré à 32 ans, Lefebvre de Laboulaye a fait l’Ena (promotion Voltaire… ca vous dit quelque chose, la fameuse promotion De Villepin – Hollande – Royal…). Il a fait le rituel séjour à Bruxelles que tout diplomate sensé doit faire (:-)) de 1984 à 1987 à la Représentation permanente auprès des Communautés européennes chargé des questions institutionnelles, de l’Environnement et de la Recherche. Il a également été ambassadeur de Russie, récemment, de 2006 à 2008, notamment lors l’intervention russe en Géorgie et la négociation du plan en six points par la France. Ce qui est plutôt utile…

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).