Etat de la flotte européenne anti-piraterie

(BRUXELLES2) Selon les informations recueillies par B2, la force européenne anti-piraterie (EUNavfor Atalanta), déployée dans l’Océan indien et le Golfe d’Aden, compte actuellement une dizaine de bâtiments : trois français (le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne, le Guépratte et le Nivôse F-732), deux espagnols (la frégate Reina Sofia F-84 et la corvette Infanta Elena), un allemand (un navire ravitailleur FGS Berlin), un italien (ITS Scirocco F-573), un néerlandais (HNLMS Van Amstel, F-831), un portugais (le NRP Corte Real F-332). Il est renforcé temporairement par les bâtiments français de la mission de formation « Jeanne d’Arc » – le BPC Dixmude (L-9015) et le Georges Leygues (D-640). Au niveau aérien, il comprend un nombre conséquent d’avions, cinq en tout : un P3 Orion allemand, un Casa CN 235 espagnol, un Atlantique 2 français – basés à Djibouti -, et deux Swearingen Merlin luxembourgeois – basés aux Seychelles.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Commentaires fermés.