La Macédoine/Fyrom dans l’OTAN, disent les Grecs de Chicago

(BRUXELLES2 à Chicago) « L’ex république yougoslave de Macédoine n’est pas prête à rejoindre l’OTAN » le placard s’étale sur une bonne moitié du Chicago Tribune, un des quotidiens de la ville, ce matin (décalage horaire de 7 heures obligent).

Il décrit par le menu la façon dont le pays obtint son nom. Appelé « Vandarska Banovisa » avant 1994, cela ne tient « qu’à la volonté de Tito de s’approprier l’héritage historique et national de la Grèce. Le pays ne remplit pas tous les critères de l’OTAN, notamment les relations de bon voisinage, ce qui nécessite de résoudre la question du nom » explique-t-il en gras et en majuscules.

« L’ex-république yougoslave de Macédoine au lieu de travailler intensément pour remplir toutes les conditions poursuit un nationalisme de type 19e siècle conduisant à une hostilité et propagande agitatrice contre la Grèce, un membre fondateur de l’OTAN. »

La question de l’adhésion de FYROM reste pendante sur la table de l’OTAN depuis plus de 10 ans. Le pays est membre du plan de l’adhésion depuis 1999. Mais le pays n’a pas été franchi en 2008, au sommet de Bucarest, l’unanimité requise n’étant pas rencontrée… Et pour cause.

Lire aussi : La Fyrom retrouve son droit d’adhérer à l’OTAN… et à l’UE. Grèce