Rotation 2012 de la diplomatie européenne : 17 nommés

(BRUXELLES2) 15 nouveaux chefs de délégation et deux adjoints viennent d’être nommés par la Haute représentante de l’UE, Catherine Ashton, pour prendre des postes dans les délégations : 8 viennent du propre Service, 2 de la Commission et 7 des diplomaties des Etats membres. Un poste qui devait être recruté, celui de chef adjoint de la délégation en Turquie n’a pas été confirmé.

Parmi les 17 nouveaux ambassadeurs (ou adjoints) de l’Union européenne, 5 d’entre eux viennent de pays d’Europe centrale et orientale. On notera une nomination attendue, celle du Polonais Tombinski en Ukraine, et la bonne performance des diplomates slovènes, qui continuent à occuper le terrain dans les Balkans : c’est un Slovène qui est nommé au Montenegro. On peut remarquer aussi qu’un(e) seul(e) français(e) venant de la Commission arrive au bout du processus… 2 Allemands et 2 Britanniques sont nommés.

Comme c’est la coutume, C. Ashton s’est félicitée de cette nomination (en anglais) : « J’ai une fois de plus été impressionnée par la qualité des candidats à ces postes importants. Le (SEAE) dépend de la qualité de ses personnes et sa capacité à attirer les plus brillants diplomates est vitale. »

Un quart des diplomates européens issus des diplomaties nationales

Selon un dernier décompte, réalisé par le SEAE, en tenant compte de ces nominations, 57 des 153 ambassadeurs et ambassadeurs adjoints dans les délégations sont occupés par des diplomates issus des Etats membres. Plus d’un quart du SEAE est ainsi constitué de diplomates nationaux (26.4% exactement, répartis à 37.8% dans les délégations et 19.3% au siège).

Rééquilibrage hommes/femmes en progression lente

Dans les 15 nominations d’ambassadeurs, 3 sont des femmes. Un point important pour la Haute représentante. « La réalisation de nos objectifs sur l’équilibre entre les sexes est importante pour moi. (…) Je continue à encourager les bonnes candidates à se mettre en avant pour les postes au sein du SEAE, y compris au plus haut niveau. » Mais il n’y a pas eu assez de candidatures féminines, seuls 87 candidatures sur un total de 717 candidats étaient des femmes (soit 12 %). Parmi les responsables de délégations (chefs / chefs adjoints), 31 postes (sur 153, soit 1 sur 5) sont aujourd’hui occupés par des femmes. Ce qui est sensiblement plus important que ce qui préexistait à l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne et ce qui est sans doute légèrement plus que dans certaines diplomaties nationales (suivez mon regard :-))

Recrutement en cours

Des procédures continuent pour les chefs de délégation pour Cuba, Djibouti, l’Islande, le Maroc, le Nigeria, le Paraguay, la région pacifique (Fidji) et l’Uruguay. Au siège, on recrute encore un Directeur de département (Europe/Asie centrale) après le départ de M. Lajcak, 2 Directeurs (Affaires multilatérales et Politique de sécurité et de prévention des conflits et 1 Envoyé spécial pour le Désarmement et la Non-prolifération).

# Délégation Nomination Source/Nationalité Masc/Fem
1 ALGERIE, Alger Marek SKOLIL Rép. Tchèque M
2 TUNISIE, Tunis Laura BAEZA SEAE/Espagne F
3 UKRAINE, Kiev Jan TOMBINSKI Pologne M
4 BARBADES, Bridgetown Mikael BARFOD Commission/Danemark M
5 BOLIVIE, La Paz Timothy TORLOT Royaume-Uni M
6 CAP VERT, Praia Manuel PINTO TEIXEIRA SEAE/Portugal M
7 CHILI, Santiago Rafael DOCHAO MORENO SEAE/Espagne M
8 CHINE, Hong Kong Vincent PIKET SEAE/Pays-Bas M
9 TIMOR-LESTE, Dili Sylvie TABESSE Commission/France F
10 KENYA, Nairobi (envoyé spécial Somalie) Michele CERVONE D’URSO SEAE/Italie M
11 MALAYSIE, Kuala Lumpur Luc VANDEBON SEAE/Belgique M
12 MONTENEGRO, Podgorica Mitja DROBNIC Slovénie M
13 ARABIE SAOUDITE, Ryad Adam KULACH Pologne M
14 OUZBEKISTAN, Tashkent Yuri STERK Bulgarie M
15 YEMEN, San’a Bettina MUSCHEIDT SEAE/Allemagne F
16 AFGHANISTAN, Kabul (chef adjoint) Alfred GRANNAS Allemagne M
17 SWITZERLAND, Geneva (UN) (chef adjoint) Dominic PORTER SEAE/Royaume-Uni M