Le SEAE aménage son organisation politico-militaire

(BRUXELLES2) Un nouvel organigramme est en cours de confection au service diplomatique européen (SEAE). Ou plus exactement un aménagement qui va concerner les structures de sécurité et de défense. Ainsi les unités en charge de la sécurité et de prévention des conflits (actuellement sous la direction de Me Damanaki) pourraient être mises à disposition de Maciej Popowski, le secrétaire général adjoint du SEAE, qui suit toutes les politiques de sécurité. Ce qui permettra ainsi une meilleure synergie avec les autres éléments de la politique européenne de sécurité et de défense : Etat-Major de l’UE (militaire) et OpsCenter, CMPD (planification) et CPCC (commandement des missions civiles *).

Le SitCen (centre de situation) a été éclaté. La structure de veille et de permanence – l’EU Situation room – est désormais placée sous la responsabilité directe du directeur du Département « Réponse de crises », Agostino Miozzo. Le reste du service a été renommé IntCen – Intelligence Analysis Centre – et recentré, comme son nom l’indique, vers le renseignement et l’analyse de la situation (souvent à partir de sources ouvertes ou semi-ouvertes). Il reste dirigé par le Finlandais Ilkka Salmi.

Le tout devrait s’accompagner – suivant un cela une partie des conclusions du général de Kermabon – d’une remise en ordre de ces structures avec un affinement des fonctions notamment entre la CMPD – qui se recentrera sur la planification (à moyen ou long terme, planification dite stratégique) des missions militaires ou civiles, son rôle premier – et la CPCC – le commandement des opérations civiles de l’Union, qui assurera davantage la planification (à court terme, opérationnelle), de conduite et de gestion des missions civiles .

Commentaire : il ne s’agit pas d’une remise à plat générale. Au bout de deux années de service diplomatique européen, une réorganisation plus importante aurait été logique, pour permettre la mise en place d’un grand département « maintien de la paix et gestion de crises » regroupant à la fois civils et militaires, planification et opérations, prévention et gestion des conflits… un DPKO ** à l’Européenne en quelque sorte. Ce sera peut-être pour plus tard. Mais il faudra bien, un moment, mettre de côté les intérêts personnels ou étatiques, et créer cette nouvelle structure qui donnerait ainsi une visibilité et une clarté à la politique européenne de sécurité et de défense commune (PSDC) qui pâtit d’un nombre de sigles aussi abscons qu’inappropriés.

* CMPD = Crisis Management and Planning Directorate ; CPCC = Civilian Planning and Conduct Capability

** Le département des opérations de maintien de la paix des Nations-Unies

Télécharger un organigramme récent du Service diplomatique européen (SEAE) : Docs de B2