Un dhow yémenite, servant de bateau-mère, libéré

Un dhow yémenite, servant de bateau-mère, libéré

Share

(B2) La frégate espagnole « Reina Sofia » – qui participe à l’opération Eunavfor Atalanta – a libéré, le 14 avril, un bateau-mère en mer d’Arabie. Une opération menée avec le concours des hélicoptères du bateau de projection et de commandement BPC Dixmude (qui participe à la mission de formation des élèves-officiers « Jeanne d’Arc »).  Deux avions – un Awacs français et un avion de patrouille maritime P3 Orion australien – ont également participé à l’opération en effectuant repérage et surveillance.

L’unité d’opération spéciale de la Marine qui a accosté le dhow yemenite a trouvé à bord 20 personnes. Après vérification, 4 étaient des marins – qui avaient été pris en otage avec leur dhow à la fin mars – et 16 autres des pirates. Ils ont également saisi des armes légères, des munitions lance-grenades. Ce qui est une indication claire qu’il ne s’agit pas de simples pêcheurs.

Mais ni le capitaine, ni le propriétaire ni l’équipage des marins n’ont l’intention de présenter de plainte. Le dhow a ainsi repris la route de Al-Mukalla, au sud-est du Yémen. Tandis que les pirates ont été libérés près des côtes somaliennes.