L’opération de libération tourne mal, les 2 otages européens tués

(B2) L’opération menée par les forces britanniques et nigérianes visant à libérer deux otages – l’un britannique Chris McManus, l’autre italien Franco Lamolinara – s’est mal terminée. Les deux otages sont morts. Ils avaient été enlevés le 12 mai dernier à Birnin Kebbi tout au nord Nigeria, près de la frontière du Niger, où ils travaillaient pour une entreprise de construction. Le mouvement islamiste Boko Haram serait à l’origine de ces évènements. Un décès confirmé par le Premier ministre britannique, David Cameron, dans un communiqué. « C’est avec grand regret que je dois dire que Chris et Franco ont perdu la vie. Nous attendons toujours la confirmation des détails, mais les premières indications indiquent clairement que les deux hommes ont été assassinés par leurs ravisseurs, avant qu’ils puissent être sauvés. » Le Premier ministre a précisé aussi pourquoi l’opération avait été tentée. « Après des mois à ne pas savoir où ils étaient détenus, nous avons reçu des informations crédibles sur le lieu (où ils étaient détenus). Une fenêtre d’opportunité s’est présentée pour obtenir leur libération. » Et « nous avions (toutes les) raisons de croire que leur vie était en danger imminent et croissant. »

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).