La présidence de l’UPM passe sous bannière européenne

(BRUXELLES2) L’Union pour la Méditerranée (UPM), ce « machin » qui paraissait promis à un bel avenir, reprenant la suite du « processus de Barcelone », et a ensuite commencé à « patauger », continue de fonctionner. Des groupes de travail se réunissent et des projets s’élaborent, dans un contexte politique en pleine évolution marquées par les « révolutions arabes ». Parmi ceux-là, le projet d’une autoroute maghrébine de Rabat à Tunis, destinée à finaliser les 250 km qui manquent entre les trois pays du Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie) ; un projet déjà approuvé et qui va commencer à être financé. Un projet de dessalinisation à Gaza devrait également être approuvé lors de la première réunion les 20-21 mars à Barcelone. Et la présidence à sa tête vient de changer…

Présidence européenne variable…

Les 27 ministres des Affaires étrangères ont ainsi approuvé lundi (27 février) le passage de relais de la présidence « Nord » de l’Union pour la Méditerranée à l’Union européenne en tant que telle. C’est ainsi la Haute représentante de l’UE, Catherine Ashton, qui devrait présider les réunions des ministres des Affaires étrangères ; tandis que le commissaire compétent présidera les réunions « techniques » – ou la présidence tournante s’il s’agit d’une compétence non exclusive de l’Union européenne. Les réunions des « Senior Official » – ce groupe de haut niveau qui prépare les réunions ministérielles – se feront sous la présidence également du service européen d’action extérieure. Un accord qui entre en vigueur ce 1er mars pour un an jusqu’à mars 2013.

Quand à la présidence « Sud », de l’UPM, c’est une autre histoire… Le secrétariat général de l’UPM reste pour l’instant assuré par le marocain Fathallah Sijilmassi, directeur de l’Agence marocaine pour le développement des investissements, ancien ambassadeur en France et auprès des Communautés européennes.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

2 pensées sur “La présidence de l’UPM passe sous bannière européenne

  • 27 février 2012 à 17:49
    Permalink

    Southern Presidency of UfM is still held by Egypt. The Moroccon Fathallah Sijilmassi is the Secretary General of the Secretariat of UfM.

    • 29 février 2012 à 15:13
      Permalink

      You have right. Il y avait une precision à apporter. C’est fait.

Commentaires fermés.