Dernières nouvelles de la piraterie (19 février 2012)

(BRUXELLES2) Les pirates constituent une menace accrue désormais dans le nord de l’Océan indien avec plusieurs groupes pirates opérant aux abords des côtes d’Oman et en mer d’Arabie, ainsi que dans le détroit de Bab al Mandeb, selon le QG maritime anti-piraterie des forces de la coalition. Celui-ci a aussi lancé un appel à la prudence aux navires marchands sur les bateaux de pêche. « De nombreux bateaux de pêche sont présents dans le sud de la mer rouge. Ces bateaux peuvent s’approcher des navires marchands avec l’objectif de multiplier les opportunités de pêche mais aussi d’avertir les navires de ne pas être trop près des filets de pêche. Les capitaines des navires sont priés de s’assurer de bien distinguer ces bateaux de pêche de bateaux de pirates suspects. »

10 suspects arrêtés près des Comores

10 suspects d’actes de piraterie ont été arrêtés au large de l’ïle de la Grande-Comore par les forces de sécurité de l’archipel dans une affaire sentant le souffre. Neuf d’entre eux sont kenyans, le dixième bulgare selon le procureur, cité par l’agence Pana. Ils ont affirmé être des policiers kenyans à la recherche d’un bateau qu’ils devaient «sécuriser jusqu’en Afrique du Sud». Mais ils n’avaient pas de pièces d’identification.

Le MV Leila capturé

Le QG maritime anti-piraterie de l’UE a confirmé la capture par les pirates d’un navire des Emirats arabes unis battant pavillon panaméen. Le MV Leila, un roulier, a été capturé à 11 heures, à 18° Nord et 57° Est. Il avait été saisi en 2009 par les autorités du Somaliland et son équipage retenu durant plusieurs mois, suite à un litige judiciaire.

Le FGS Berlin rejoint l’opération anti-piraterie

Retour sur zone dans l’Océan indien pour le navire ravitailleur de la marine allemande. Equipé de deux hélicoptères Sea King Mk41, le FGS Berlin a rejoint l’opération anti-piraterie de l’Union européenne, EUNavfor Atalanta, vendredi (17 février).

Condamnation confirmée

La Cour d’appel de Bruxelles (Belgique) a confirmé, mercredi (15 février), la condamnation à dix ans de prison pour un pirate somalien pour l’attaque du Pompei, un dragueur belge. Omar Mohammed Abdiwahad avait été récupéré en novembre 2010 par les forces belges lors d’une autre attaque et rapatrié à Bruxelles pour y être jugé. Lire aussi : Dernières nouvelles de la piraterie (4 juillet)

Taiwan réfléchit à l’armement des chalutiers

Les Taiwanais étudient la possibilité d’autoriser les navires de pêche battant son pavillon à posséder des armes pour se défendre contre la piraterie ou à accueillir à bord des gardes privés armées. La législation taiwanaise interdit actuellement ce type de protection sur des navires civils. A signaler qu’une édition chinoise des bonnes pratiques contre la piraterie (BMP) rédigées par l’Union européenne est parue il y a un an.

Formation pour officiers chinois

84 officiers supérieurs chinois sont en formation à Nanjing sur les différentes techniques de piraterie. L’objectif de cette session de 2 semaines est de partager les expériences depuis que la Chine a démarré ses missions anti-piraterie.

Lire aussi (cette semaine) : 11 pirates arrêtés au Puntland

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).