Les militaires réquisitionnés pour le sommet européen (Maj)

(B2)  Le gouvernement belge étudie la possibilité d’utiliser l’aéroport militaire de Beauvechain, situé à 40 km de Bruxelles, pour accueillir les chefs d’Etat et de gouvernement invités au Sommet européen. Les syndicats ont en effet émis un mot d’ordre de grève générale pour le 30 janvier, jour du sommet. Un mot d’ordre largement donné à l’avance et qui risque d’être largement suivi, notamment par le personnel de l’aéroport de Bruxelles. Mais le président du Conseil, Herman Van Rompuy (ex Premier ministre belge CD&V) a preféré jouer le va tout et ne pas changer la date du sommet ; trop compliqué d’avancer, comme envisagé un moment, d’avancer le sommet à dimanche. Or, ainsi que le dévoile la RTBF, ce choix pose quelques problèmes notamment au niveau logistique (places de garage pour gros porteurs, nombre de pompiers…).

(Maj) Dimanche, des informations filtraient sur la possible utilisation d’hélicoptères Agusta vers Bruxelles, soit directement au siège du Justus Lipsius, soit sur le site de la police fédérale à Etterbeek ou à la caserne d’Evere.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).