Un proche de Papandreou nommé représentant spécial pour la Corne de l’Afrique

(BRUXELLES2) Alexander Rondos, vient d’être nommé représentant spécial de l’Union européenne pour la Corne de l’Afrique, a confirmé aujourd’hui la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères.

Diplomate grec, né en Tanzanie, avec une « grande expérience des négociations diplomatiques dans le monde » – selon les termes du communiqué officiel, Rondos a tenu plusieurs postes de premier plan auprès du Premier ministre, au ministère grec des Affaires étrangères (notamment comme chef du service de coopération au développement international) ainsi qu’à la Banque mondiale. Selon nos informations, il est diplômé de Harvard et surtout connu pour avoir été un des proches conseillers de G. Papandreou (au ministère des affaires étrangères) jusqu’aux élections en 2004 s’impliquant largement dans les questions des Balkans. Il ainsi été un des premiers à rencontrer Vojislav Kostunica, en 2000, et entretenait des relations étroites avec le Premier ministre serbe Zoran Djindjic, assassiné en 2003. Il était en effet ambassadeur extraordinaire et envoyé spécial du ministre dans les Balkans, au Moyen-Orient et dans les situations d’urgence humanitaire.

Avant d’entrer au gouvernement, il a travaillé effectivement à la Banque mondiale et a consacré aussi une partie de sa vie à l’aide humanitaire et aux efforts de développement. En 1992, il a créé la première agence d’aide pour l’Eglise chrétienne orthodoxe, les œuvres chrétiennes orthodoxes, après avoir travaillé avec l’organisation Catholic Relief Services en Ethiopie, au Moyen-Orient et lors de différentes crises humanitaires. D’où lui vient cette connaissance de la Corne de l’Afrique.

Une région qui est « une priorité pour l’Union européenne » a assuré Catherine Ashton la Haute représentante dans un communiqué annonçant cette nomination. « La récente adoption d’un cadre stratégique pour la Corne de l’Afrique montre notre détermination pour faire ce que nous pouvons pour aider à réaliser la paix, la sécurité et le développement dans la région ».

The recent adoption of the strategic framework for the Horn of Africa shows our determination to do all we can to help achieve lasting peace, security and development in the region. This is a priority for the European Union. »

A ce poste il aura une vision large de la région qui va du Kenya à l’Erythrée en passant par l’Ouganda, l’Ethiopie, le Soudan et le Sud Soudan (en lien étroit avec l’autre représentant spécial de l’UE pour le Soudan). Mais il devra surtout se concentrer – selon les termes de son mandat – sur les questions de piraterie maritime et de la Somalie.

Lire également : L’UE va nommer un représentant spécial pour la Corne de l’Afrique. Le mandat