Un dhow comorien libéré par la marine espagnole

Les marines espagnols à l'abordage du Dhow (crédit : ministère espagnol de la Défense / B2)

(BRUXELLES2) Un dhow otage des pirates depuis 12 jours a été libéré par la corvette espagnole « Infanta Cristina – qui participe à l’opération anti-piraterie de l’UE (Eunavfor Atalanta). Les militaires espagnols avaient reçu pour consigne d’enquêter sur un bateau de pêche, repéré comme suspect car utilisé comme bateau-mère par les pirates. Arrivé à proximité, la conversation s’engagea avec les marins du dhow, le « Al Tahal » immatriculé aux Comores. Son capitaine confirma qu’il était bien sous le contrôle des pirates. Les Espagnols décidèrent de passer à l’action. Une équipe de Marines fut dépêchée. Les pirates ne demandèrent pas leurs restes et jetèrent rapidement leurs armes à la mer, selon la marine espagnole.

L’équipage libéré, les pirates également

Le capitaine du chalutier et l’équipage de 21 Pakistanais a été libéré. Ils avaient été capturés il y a douze jours, par deux skiffs composés de neuf pirates. Ceux-ci pourraient appartenir à un groupe d’action pirate qui écume la côte sud d’Oman depuis des semaines et est soupçonné d’être responsable de quatre attaques infructueuses contre les navires marchands. Les pirates ne seront pas poursuivis. Le capitaine du chalutier ayant renoncé aux poursuites, ils ont été débarqués par la marine espagnole sur les côtes somaliennes. Bon vent et à la prochaine…

(Mis à jour) Le Dhow qui semble plutôt yemenite, que comorien, ainsi qu’annoncé par la marine espagnole a été ensuite accompagné par la frégate allemande FGS Köln jusqu’aux côtes yemenites et confié pour escorte au patrouilleur P1029 des gardes-côtes du Yemen au large du port de Al Mukalla. Les ingénieurs du navire allemand avaient, auparavant procédé à différentes réparations sur le moteur et la coque, pour lui permettre le transit jusqu’à bon port, précise le QG européen anti-piraterie.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).