La révision du mécanisme Athena échoue

(BRUXELLES2 – Conseil des ministres de la Défense) Il n’y aura pas d’avancée sur la révision du mécanisme Athena (*). Du moins, pas tout suite. Les ministres de la défense ont échoué à se mettre d’accord. Ce qui n’est pas vraiment une surprise. La discussion était déjà difficile dans les groupes de travail et au Coreper. L’enjeu n’était cependant pas grandiose : il s’agissait de pouvoir financer les frais de transport des groupements tactiques (battlegroups) vers le lieu des opérations. Mais plusieurs pays, le Royaume-Uni, était hostile à cette réforme. De façon très diplomatique, les 26 ont donc convenu de « charger les groupes de travail de continuer à discuter de la révision de (ce) mécanisme ». (**) Une formule qui cache mal un échec de la discussion.

(*) Ce mécanisme permet une mise en commun de certaines dépenses pour les opérations militaires de l’UE, qui sont financées selon une clé de répartition fixées en fonction du poids respectif économique des 26 Etats membres de l’Europe de la défense (le Danemark bénéficie d’un opt-out).

(**) The Council tasked its preparatory bodies to continue discussing a revised mechanism for financing the common costs of EU military operations (ATHENA mechanism).