Le président du comité militaire de l’OTAN au gouvernement italien (maj)

Admiral Giampaolo Di Paola (Crédit : Otan)
(BRUXELLES2) Nous l’annoncions au conditionnel. C’est désormais officiel. L’amiral Giampaolo Di Paola qui préside actuellement le Comité militaire de l’OTAN, va être nommé ministre de la Défense dans le gouvernement de « techniciens » dirigé par Mario Monti, l’ancien commissaire européen au Marché intérieur puis à la Concurrence. L’amiral quittera ainsi son mandat au comité militaire de façon anticipée. Celui-ci se termine normalement en juin 2012. Mais son successeur est déjà connu (*). Et, en attendant, l’intérim pourra être assuré par son adjoint, le général américain Walter Gaskin.

Né à Torre Annunziata, en 1944, âgé de 67 ans, Giampaolo Di Paola entre en 1963 dans la marine. Diplômé de l’école navale, avec une spécialité dans les sous-mariniers, il sert à bord du « Cappellini » (1974-1975) et du « Sauro » (1980-1881). Il part ensuite à l’OTAN comme responsable du programme de guerre sous-marine au sein de la section planification à long terme du SACLANT, à Norfolk. Il commandera ensuite la frégate « Grecale » (1984-1986), le porte-avions « Garibaldi » (1989-1990).

Il a occupé plusieurs postes proches du pouvoir : d’abord conseiller politico-militaire au ministre de la Défense, puis chef de cabinet (1998-2001) de deux ministres centristes, Carlo Scognamiglio (libéral) et Sergio Mattarella (démocrates-chrétiens, puis parti démocrate). Les décisions auxquelles il participe ou qu’il impulse ne sont pas négligeables : l’Italie intervient au Kosovo, la conscription militaire est supprimé. Entre mars 2004 et 2008, il est le chef d’Etat-Major des armées sous le gouvernement Berlusconi puis Prodi.

(*) Lire aussi : Un Danois présidera le comite militaire de l’OTAN à partir de 2012