Assault sur le Montecristo

(BRUXELLES2) Le Montecristo a été libéré, mardi (11 octobre) par les commandos britanniques du RFA Fort Victoria, assistés de la frégate américaine USS De Wert. Deux navires qui participent à la mission anti-piraterie de l’OTAN (Ocean Shield). Ce vraquier italien de 56.000 tonnes, propriété de D’Alesio Shipping Co, avait été capturé la veille (10 octobre) par les pirates à 230 milles à l’est de l’ile de Socotra (Yemen) alors qu’il était en chemin de Liverpool vers le Vietnam.

L’équipage de 23 marins (7 Italiens, 6 Ukrainiens et 10 Indiens) s’est alors calfeutré dans une « citadelle » dans la salle des moteurs, après avoir lancé un appel à l’aide. La frégate américaine De Wert suivie du britannique Fort Victoria ont mis les moteurs « toute » pour arriver sur place. Il ne lui a fallu ainsi que 30 heures pour atteindre la position du cargo alors que le navire britannique se situait à plus de 500 miles du cargo italien. Les pirates ne se sont pas immédiatement rendus à la seule vue de la frégate américaine ou des militaires britanniques, ainsi que l’a indiqué le ministère italien des Affaires étrangères. Il y a eu de la résistance selon la Royal Navy. Quand l’hélicoptère Lynx du Fort Victoria leur a demandé de se rendre, les pirates ont refusé. Il a fallu l’intervention des commandos pour que les pirates se décident à abandonner leurs armes et se rendent. Les 11 suspects ont été immédiatement arrêtés. Et ils pourraient être traduits en justice, indique le ministère italien des Affaires étrangères. Ce qui serait une première, côté italien !

Comments are closed.