Pourquoi la Pologne ne voulait pas intervenir en Libye

(crédit : armée polonaise)

(BRUXELLES2 à Varsovie) Les avions F-16 polonais sont restés au sol durant l’intervention en Libye. Pourquoi donc ? Alors que les préparatifs du sommet pour le partenariat oriental battent leur plein, j’ai posé à mon interlocuteur polonais du jour, qui travaille au ministère des Affaires étrangères cette question. Pourquoi les Polonais – pourtant habitués à des opérations robustes au sein de l’OTAN – n’ont pas voulu intervenir militairement en Libye ? La réponse est multiple comme dans toute option politique. La Pologne a « d’autres priorités et préférait intervenir par d’autres moyens » (Nb : diplomatiques) a répondu mon interlocuteur. Passée cette réponse assez officielle, viennent les autres raisons, plus profondes. Dans cette abstention militaire, il y a tout d’abord un fait. « Nous n’avons pas vraiment été consultés, au préalable. (…) Moins que pour l’intervention en Irak ». Ce n’est pas le seul facteur. Mais c’est un facteur important. Et le doigt est alors pointé sur la France surtout. Ensuite, il y a tout aussi incontestablement la « leçon de l’Irak. Nous n’avons pas vraiment eu les retombées espérées pour notre engagement. » La position d’abstention de l’Allemagne a également joué. Et faut-il ajouter, même si mon interlocuteur ne le mentionne pas, il y a le tour de vis budgétaire donné au budget polonais de la défense à l’heure où s’amorce une restructuration importante (la professionnalisation), tout comme l’engagement prenant en Afghanistan. Le décapitage du commandement de l’armée de l’air dans deux crashs successifs – celui du Casa 295 en janvier 2008 en Pologne et du Tupolev à Smolensk – n’a certainement pas aidé à contrecarrer ce positionnement politique.

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).

Une réflexion sur “Pourquoi la Pologne ne voulait pas intervenir en Libye

  • 27 septembre 2011 à 09:34
    Permalien

    Plus le fait que l’opération Libye était « UK-FR led » et pas « US led »…les Polonais seraient prêts à tout pour se montrer à côté des US (et loin de la Russie)… mais cela n’est pas le cas par rapport à la FR…

Commentaires fermés.