A J-6, Cathy Ashton espère faire bouger les lignes au Moyen-Orient

(BRUXELLES2) La Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, devrait rester plus longtemps que prévu en Israël, « à la demande du Premier ministre israélien » a-t-elle précisé aujourd’hui dans un communiqué, « de sorte que nous pouvons en reparler ce soir ». Cette rencontre est la dernière étape d’une tournée qui a commencé au Caire avec le comité de suivi de l’Initiative de paix arabe, le Secrétaire général de la Ligue arabe, M. Al-Arabi, le président palestinien Mahmoud Abbas et son équipe. L’espoir de la chef de la diplomatie européenne est de pouvoir « aboutir à quelque chose pour pouvoir redémarrer les négociations ». « C’est pour cela que je suis dans la région cette semaine : chercher des façons de relancer les négociations pour trouver une voie par laquelle le peuple d’Israël et le peuple de Palestine puissent vivre côte-à-côte, dans la paix et la sécurité. » Une tentative de la dernière chance pour amortir le choc imminent du dépôt d’une demande palestinienne de reconnaissance comme Etat devant l’assemblée générale de l’ONU, normalement programmée pour le 20 septembre. J-6 donc

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).