Tant que la menace est là… l’opération de l’OTAN prolongée de 3 mois.

Tant que la menace est là… l’opération de l’OTAN prolongée de 3 mois.

Share

Un Hercules italien (crédit : ministère italien de la Défense)

(BRUXELLES2) L’opération de l’OTAN en Libye « Unified Protector » a été prolongée de 90 jours supplémentaires. C’est ce qu’on décidé les ambassadeurs de l’OTAN réunis aujourd’hui au sein du NAC (North Atlantic Council). « Ensemble avec nos partenaires, l’OTAN a remarquablement réussi à remplir le mandat des Nations-Unies. Mais tant que les menaces contre les civils persistent, nous continuerons à protéger ceux-ci, conformément au mandat confirmé unanimement dans la résolution 2009 du conseil de sécurité et à la demande du conseil national de transition » a précisé le secrétaire général de l’OTAN, A.F. Rasmussen à l’issue de la réunion.

Pas un jour de plus que nécessaire

« Nous sommes déterminés à poursuivre notre mission aussi longtemps que nécessaire mais prêts à terminer l’opération aussitôt que possible » a-t-il ajouté (*). C’est un message clair au peuple libyen. Nus serons là aussi longtemps que nécessaire. Mais pas un jour de plus, pendant que vous prendrez votre avenir en main pour  une transition sûre vers la Libye nouvelle. » La reconduction de 90 jours ne signifie pas en effet que la mission ne prendra fin que dans trois mois. Il s’agit de la « durée standard » pour la reconduction de la mission m’a précisé un connaisseur du dossier.

L’après mission

L’hypothèse d’une possible prolongation de l’action de l’OTAN dans la Libye nouvelle semble en revanche s’éloigner. L’Alliance avait – on s’en souvient -, commencé à étudier dès l’été une série d’options possibles pour son action dans le pays. Mais diverses conditions avaient aussi été placées par ses Etats membres notamment d’avoir une base juridique solide, si il y a une demande et en appui d’une autre mission (de l’ONU). Le déploiement d’une mission de casques bleus n’est pour l’instant plus d’actualité, ni envisagé côté international, ni demandé côté libyen. La présence d’une mission complémentaire de l’OTAN tombe donc.

(*) Traduction pro domo. « Together with our partners, NATO has been remarkably successful in fulfilling the mandate of the United Nations. But while threats to civilians persist, we will continue to protect them under the mandate confirmed unanimously in United Nations Security Council Resolution 2009, and at the request of the National Transition Council. We are determined to continue our mission for as long as necessary, but ready to terminate the operation as soon as possible. (…) This decision sends a clear message to the Libyan people. We will be there for as long as necessary, but not a day longer, while you take your future in your hands to ensure a safe transition to the new Libya.