L’Union européenne met six ports libyens sur liste noire (maj)

Share

(BRUXELLES2) Les six ports libyens de Tripoli, Al Khoms, Brega, Ras Lanuf, Zawia, Zuwara figurent désormais sur la liste des entités dont les avoirs sont gelés dans l’Union européenne. Cette décision a été approuvée, hier (mardi 7 juin), par les ambassadeurs des 27, « compte tenu de la gravite? de la situation en Libye ». Cette décision s’ajoute la batterie de sanctions visant à la fois des dirigeants ou des sociétés libyennes, sanctions mises en place le 28 février et élargies à plusieurs reprises depuis. Elle entre en vigueur immédiatement.

Par dérogation à cette règle, une date butoir est fixée, au 15 juillet 2011, pour le respect des contrats liés aux activités portuaires. « L’interdiction de mettre des fonds, avoirs financiers ou ressources e?conomiques a? la disposition des personnes ou entite?s (figurant sur la liste) dans la mesure ou? elle s’applique aux autorite?s portuaires, ne fait pas obstacle a? l’exe?cution, jusqu’au 15 juillet 2011, de contrats conclus avant la date d’entre?e en vigueur de la pre?sente de?cision (NB le 7 juin), a? l’exception des contrats portant sur le pe?trole, le gaz et les produits raffine?s

Télécharger le texte publié au JO (version pdf)

Objectif : restreindre les voies d’approvisionnement du « dictateur »

(maj) Des mesures qui « pour but de restreindre encore davantage les voies d’approvisionnement de l’appareil d’oppression du dictateur » comme l’a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères. Chaud partisan du renforcement des sanctions économiques plutôt que de la solution militaire, Guido Westerwelle a ajouté que « l’isolement international du colonel Kadhafi et les défections croissantes dans son entourage montrent qu’il faut continuer d’intensifier la recherche d’une solution politique. Le dictateur a fait son temps et doit enfin se retirer pour que le peuple libyen puisse connaître un avenir meilleur. »

Lire également :