Libye: l’Europe doit cesser « d’être immobile » disent les ténors socialistes du PE

(BRUXELLES2) Plusieurs eurodéputés du groupe socialiste et démocrate ont aujourd’hui appelé les dirigeants européens à se mobiliser et déclencher une « mission navale de l’UE de secours humanitaire en Libye ». « Il est difficile de comprendre que 15 jours après que le Conseil de l’UE ait annoncé une mission commune de sécurité et de défense pour soutenir l’aide humanitaire en Libye (NB : Eufor Libya), l’UE soit encore au ralenti alors que des civils sont massacrés dans Misrata » écrivent en commun quatre des principaux députés en charge des Affaires étrangères du groupe Socialiste & Démocrates au Parlement européen. Ont signé cet appel la vice-présidente du groupe pour la politique étrangère, Véronique De Keyser ; le rapporteur permanent sur les négociations de l’accord cadre UE-Libye, Ana Gomes ; le président de la délégation Maghreb, Antonio Panzeri, et le coordinateur du groupe à la sous-commission défense et sécurité du Parlement, Roberto Gualtieri. En bref, pas n’importe qui !

L’Europe doit avoir une politique autonome et pas attendre l’avis d’OCHA

Les eurodéputés se plaignent de « l’immobilisme » de l’UE alors que des « civils sont massacrés dans Misrata ». Ils estiment que l’UE devrait agir de façon autonome. « Indépendamment de la demande de l’Office des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), l’UE devrait immédiatement fournir une aide humanitaire à la population de Misrata, par des moyens navals. » soulignent-ils.  « Nous appelons le Conseil à inviter nos partenaires, tels que la Ligue arabe et l’Union africaine, de contribuer à la mission PSDC. »

Me la Baronne : bougez-vous les fesses !

Mais les ténors socialistes ne s’arrêtent pas là. Ils se montrent aussi sévères envers l’action de la Haute représentante, réclamant des actes. « Nous exigeons que le haut représentant pour la politique étrangère, la baronne Ashton vérifie d’urgence l’offre déclarée du gouvernement libyen de garantir l’accès aux travailleurs humanitaires dans les zones sous son contrôle, selon l’ONU. Nous réitérons notre appel à la baronne Ashton à prendre des initiatives concrètes pour un cessez-le-feu afin de réduire les souffrances de la population en Libye. L’UE doit jouer un rôle fort et direct en favorisant des des initiatives politiques dans cette direction. »

NB : On peut remarquer le ton plutôt dur des députés socialistes envers Catherine Ashton (ce qui est une première) et qui rejoint le propos de certains députés du PPE.

Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).