Où est allée Cathy Ashton aujourd’hui ?

Crédit : Commission européenne / EBS

Cela doit être le problème important et le plus urgent que l’Union européenne ait à résoudre en ce moment. Ne cherchez pas. Ce n’est pas le Sahel, ni la Somalie, ni la Tunisie ou l’Egypte et encore moins la Libye ou la Côte d’ivoire. Nooon ! La Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères (et Vice présidente de la Commission européenne), Catherine Ashton, était aujourd’hui en déplacement en… Slovaquie, pays membre de l’UE et de la zone Euro, puis en Moldavie aux lisières de l’UE. Fondamental aujourd’hui !

En Slovaquie, la Haute représentante devait rencontrer les ministres des Affaires étrangères du groupe de Visegrad (V4 regroupant Pologne, rép. Tchèque, Slovaquie et Hongrie) pour parler du … partenariat oriental. Précisons que le commissaire chargé de l’élargissement et de la politique de voisinage, Stefan Füle (dont c’est un peu le job a priori) était là également. Puis il s’est exprimé au GlobSec (le Bratislava Global Security Forum), sur le partenariat oriental… Cherchez l’erreur !

En Moldavie, Cathy Ashton était là pour régler la question de la Transnistrie. Enfin presque. Il est vrai que cette partie de la Moldavie a fait sécession. L’indépendance reconnue par aucun Etat au monde ne s’est pas faite sans douleur. Plusieurs centaines de morts. C’était il y a 20 ans. Et le problème de ce qu’on appelle un conflit « gelé » doit être très urgent pour mériter une attention soutenue aujourd’hui. La Baroness a cependant évité de faire le voyage de Tiraspol. Un peu dangereux…

Sur le Transnistrie, on peut lire :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).