L’OTAN lance une opération d’embargo sur les armes

Jim Stavridis à son arrivée au Shape, juin 2009 (crédit : Otan)

(BRUXELLES2) Le secrétaire général de l’OTAN A.F. Rasmussen vient de l’annoncer. « L’OTAN a décidé de lancer une opération pour faire respecter l’embargo contre la Libye. Tous les Alliés se sont engagés à s’acquitter de leurs responsabilités en vertu de la résolution des Nations Unies pour arrêter la violence intolérable contre des civils libyens. »

C’est le commandant des opérations de l’OTAN, l’amiral Jim Stavridis, qui aura la charge d’activer les navires de l’OTAN et avions dans la Méditerranée centrale. « Ils mèneront des opérations de surveillance, de rapport et, si nécessaire, pourront interdire les navires soupçonnés de transporter des armes illicites ou de mercenaires. » Cela se fera en « étroite coordination avec les organisations régionales et de navigation commerciale ».

Dans le même temps, a-t-il précisé, l’OTAN a élaboré des « plans pour aider à faire respecter la zone d’interdiction de vol » et apporter notre contribution, « si nécessaire, d’une manière clairement définie, au vaste effort international pour protéger le peuple de Libye de la violence du régime de Kadhafi ».

Une décision qui est en ligne avec un certain partage des tâches, défini par les 27 ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, lundi. Lire : Vers un partage des rôles entre l’OTAN et l’UE sur la Libye

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen de l'université Paris I Pantheon Sorbonne et auditeur 65e session IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale. Journaliste depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir).