L’Europe frappe la Libye au coeur de son système politico-financier. 5 entités visées (liste)

(BRUXELLES2) Aucun incident n’est venu interrompre le processus de décision européen sur les sanctions à l’encontre du régime libyen du colonel Kadhafi, dont nous avons détaillé le processus (1). Les 27, unanimes, ont ainsi adopté aujourd’hui (Jeu. 10 mars) une nouvelle décision visant à geler les avoirs de cinq entités libyennes qui sont placées au coeur de l’Etat, assurent son financement ou le financement d’activités extérieures. La liste devrait être publiée vendredi au Journal officiel.

Selon nos informations, il s’agit de la Banque centrale de Libye, de la Banque libyenne du commerce extérieur (Libyan Foreign Bank), des fonds d’investissements libyens Libyan Investment Autorithy (LIA), Libya Africa Investment Portfolo (LAIP) et de la Libyan Housing and Infrastructure Board (LHIB).

Un nouveau nom a également été ajouté à la liste des personnes interdites de visa et dont les avoirs sont gelés : Mustafa Zarti.

(1) Lire également :

Nicolas Gros-Verheyde

Rédacteur en chef du site B2. Diplômé en droit européen à l'université Paris I Pantheon Sorbonne. Journaliste professionnel depuis 1989, fonde B2 - Bruxelles2 en 2008. Correspondant UE/OTAN à Bruxelles pour Sud-Ouest (auparavant Ouest-France et France-Soir). Auditeur de la 65e session de l'IHEDN (Institut des hautes études de la défense nationale).

Une pensée sur “L’Europe frappe la Libye au coeur de son système politico-financier. 5 entités visées (liste)

  • 21 mars 2011 à 08:00
    Permalink

    Je suis d’avis que l’armée libyenne soit frappée car Khadafi et sa bande méritent bien cela. Pour moi, il faut aller plus loin c’est à dire aider la population à conquérir le pouvoir en chassant Khadafi qui pensent que la libyen c’est pour lui et sa famille.
    les libyens ont besoin de la liberté. Je vous encourage. Ne vous occupez pas des marionnettes qui pensent qu’il faut arrêter les frappes, où étaient il quand khadafi tuaient les libyens. Ils ont simplement peur par ce que c’est khadafi qui fait tout pour eux. Mais cette fois, c’est fini. Les africains se sont réveillés vive l’Afrique, vivent la révolution africaine.
    Reste à faire autant pour Laurent Badgbo qui s’en tête encore.

    Merci la France, Merci l’ONU, merci la communauté internationale.

Commentaires fermés.