L’USS Kearsage, spécialiste de l’intervention militaro humanitaire

L’USS Kearsage, spécialiste de l’intervention militaro humanitaire

Share

(crédit : US Navy / USS Kearsage)

Deux navires américains – le navire d’assaut amphibie, porte-hélicoptères USS Kearsarge (LHD-3) avec 400 marines et le navire de transport amphibie USS Ponce (LPD-15) – s’apprêtent à entrer dans le canal de Suez, a indiqué Robert Gates, mardi, le ministre de la Défense US. Leur entrée en Méditerranée est prévue, mercredi, vers 14h GMT a indiqué un responsable du canal cité par Reuters (Il faut de 8 à 12 heures pour franchir le Canal de Suez) (*). Et les navires pourraient être au large de l’est de la Libye et Benghazi dans les 24 heures suivantes (suivant la route choisie, environ 800 miles à parcourir).  L’USS Kearsage mérite qu’on s’y arrête un peu.

Un navire pour l’expédition terrestre

L’USS Kearsage est particulièrement bien adapté à une mission mixte : sécuritaire et humanitaire ; il a en revanche une faible propension pour l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne (no fly zone) ; sa vocation étant davantage la propulsion ou le soutien de forces à terre. Pouvant se déplacer à une vitesse de 24 noeuds, il a, en effet, une capacité de débarquement, avec ses chalands et aircrafts, mais aussi son pont et entrepont qui peut abriter une cinquantaine d’aéronefs : 42 Hélicoptères CH-46 Sea Knight servant pour le transport de troupes ou les évacuations médicales et 6 hélicoptères Sikorski H-60F/HH-60H multi-role (combat, Search and Rescue, évacuation médicale…) ainsi que 5 avions à décollage vertical AV-8B Harrier II.

Il a une particularité : une capacité hospitalière qui lui permet de traiter jusqu’à 600 patients, avec 4 salles d’opération et 2 d’urgence. Il peut ainsi suppléer les navires hopitaux USNS Comfort et Mercy.

Des engagements au Kosovo, en Irak mais principalement « militaro-humanitaire », depuis

L’USS Kearsage a été engagé à plusieurs reprises : en 1997 pour participer à l’évacuation des Américains de Sierra Leone ; en 1999 dans l’Adriatique pour l’opération Noble Anvil (Albanie) puis Guardian Force (Macédoine, Kosovo – où ses marines ont été les premiers soldats, Us, à entrer après les Britanniques et les Français) ; en 2003, en soutien à l’opération Enduring Freedom (Irak). Il est la cible en 2005 dans le port d’Aqaba (Jordanie) d’une attaque terroriste à la roquette qui échoue. Depuis, il s’est fait une spécialité, les opérations militaro-humanitaires : en 2007, pour l’opération Sea Angel II destinée à secourir les victimes du cyclone Marian (Bangladesh) ; en 2008 après le passage de plusieurs cyclones dans les Caraïbes (Haïti) ; en 2010 après les inondations (Pakistan).

(*) Mis à jour avec les dernières informations (mardi 13h).